lundi 4 février 2013

Portraits croisés : l'araignée Paon et les oiseaux du Paradis

Pour digérer ces histoires d'entropie, je vous propose un sujet léger aujourd'hui.  Et pour vous mettre dans le bain, je commence tout de suite par une première vidéo. L’araignée Paon, alias Maratus Volans est une minuscule araignée sauteuse qui, bien évidement, habite aux antipodes de la France, dans l'est de l'Australie. Durant son approche nuptiale, le mâle exhibe son abdomen coloré, relève la troisième paire de pattes et effectue une petite danse pour tenter de séduire madame. Mais, comme on le voit dans la vidéo, madame est difficile à impressionner.



L'araignée Paon, crédits photos: Joe Hanson
A quelques centaines de kilomètres au nord, dans les forêts tropicales de la Nouvelle Guinée, des oiseaux si incroyablement beaux qu'ils furent baptisés "oiseaux du Paradis" par les premiers explorateurs européens, semblent répondre aux araignées Paon. Les oiseaux du paradis regroupent plusieurs espèces chez qui les mâles se distinguent tous par un plumage ornemental spectaculaire, pour ne pas dire extravagant. Pour attirer l'attention des femelles (très exigeantes comme chacun sait), ils se mettent en scène, gonflent leur plumage, étirent leurs ailes tout en poussant la chansonnette. Ils exécutent aussi avec soin des petites chorégraphies. Ces invraisemblables volatiles doivent  leurs extraordinaires parures à leur isolement et à l'exigence des demoiselles : un écosystème préservé a permis l'apparition, au cours de l'évolution, de ces caractères esthétiques mais encombrants et les femelles ont fait grimper les enchères ! Vous pouvez admirer tout cela dans le documentaire de la BBC consacré à la jungle de Nouvelle Guinée, dont on peut voir un extrait ci-dessous (le reportage complet est disponible ici). Par ailleurs, si vous avez aimé ce sujet, vous apprécierez probablement ce billet, consacré aux incroyables constructions et techniques de séduction de l'oiseau jardinier :

 Les constructions de l'oiseau jardinier



Articles connexes :
Les mystérieux crop circles sous-marins: techniques de séduction avancées 1
Les constructions de l'oiseau jardinier: techniques de séduction avancées 2
L'oiseau Lyre Sound System (l'oiseau imitateur)

3 commentaires:

  1. Je résume: ces mâles sublimes doivent séduire des femelles difficiles et moches qui vont probablement les bouffer tous crus après l'acte.
    C'est juste?
    Et on s'étonne des comportements homosexuels des jeunes aranéides fougueux?
    Hahaha ;)
    » Same-sex sexual behavior in insects and arachnids: prevalence, causes, and consequences

    RépondreSupprimer
  2. Arf, en fait, les oiseaux du paradis aussi ;)
    » List of birds displaying homosexual behavior
    Bon, OK, je sors :)

    RépondreSupprimer
  3. Ouaip :) Mais l'explication de l'article ne s'applique pas ici : il faudrait une sévère myopie pour confondre le mâle et la femelle chez Maratus Volans ! Pour les oiseaux du paradis, je n'ai pas d'explication, à part leurs mœurs sophistiquées :)

    http://www.hindustantimes.com/photos-news/Photos-World/gayinsydney/Article4-820393.aspx

    RépondreSupprimer

Membre du c@fé des Sciences

g g

 
Paperblog
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes |