jeudi 30 juin 2016

Art et Sciences #7 Microbial Art et art bactérien : des œuvres d'art dans des boites de Pétri

Bactéries ! Bactéries ! Bactéries ! A chanter sur l'air de Bicycle Race de Queen. Hem. Donc dans cet épisode d'Art et Sciences, on va parler de bactéries à toutes les sauces. Pas très ragoûtant a priori, mais si vous avez lu mon petit billet sur les bactéries fractales, vous savez déjà que ces microscopiques organismes peuvent parfois réserver de jolies surprises :)

Au menu de cet épisode : Maria Peñil Cobo, une  artiste peintre qui peint des peintures avec des bactéries, le Agar Art Contest, les portraits en pixels bactériens de Zachary Copfer, les sculptures bactériennes de Rogan Brown et le Daily Dish de Klari Reis. Bonne lecture !

samedi 28 mai 2016

Des photos de fleurs au macro

Depuis qu'on m'a offert un objectif macro il y a quelques années, j'ai amoncelé quelques photos sympas qui, soit dit en toute modestie, pourraient faire des fonds d'écran très sympas pour des téléphones portables milieu de gamme. Je n'ai bien sûr aucun mérite : l'objectif fait tout, c'est presque magique. On pourrait photographier un truc petit et moche, comme un ancien président, que ce serait quand même beau (l'année prochaine, je m'achète un objectif grand angle pour les Bogdanov). J'imagine qu'on doit pouvoir faire des photos vraiment sensationnelles quand on s'en sert bien et qu'on a pris le temps de lire le mode d'emploi. En attendant ce jour six fois béni, voici un petit billet en images. J'aurais aimé le publier plus tôt, mais j'attendais l'arrivée du printemps. La nomenclature est hasardeuse car j'ai préféré une mémoire biologique et défaillante à une carte SD. La prochaine fois, je prends les plaques en photo. Si je n'oublie pas. Et puis je compte sur vous pour me renseigner :)

mardi 19 avril 2016

La cité engloutie de Mahabalipuram

Comme je n'arrive pas à alimenter régulièrement les différentes rubriques de ce blog, j'ai décidé de réagir efficacement et d'en rajouter une. J'inaugure donc ici une série de billets consacrés à l'archéologie, pour laquelle je nourris une passion romantique, en aucune manière influencée par un certain aventurier ophiophobe et mal rasé. Je n'ai pas encore trouvé de nom accrocheur, mais sachez qu'il y aura des cités légendaires, des temples maudits, des artefacts sacrés, des trésors oubliés, des sacrifices rituels et bien sûr, des blagues pourries sur Indiana Jones. J'entame cette série avec l'histoire de la cité engloutie de Mahabalipuram, la légendaire "Sept Pagodes".
Le Temple du rivage de Mahabalipuram. Crédits : Wikipédia

vendredi 26 février 2016

Blagues à caractère scientifique : une quatrième contribution en images

Oh que j'ai honte : je passe tellement de temps sur Facebook que j'ai déjà la matière pour une quatrième compilation de blagues de geek/nerd/science ! Cette série est inspirée par la chaîne de billets initiée par Rock’N Science. Vous pouvez retrouver le premier opus ici, le second ici et le troisième ici. Comme d'hab, presque tout est en anglais, mais je commence à trouver quelques petites choses en français. Je re-re-re-renouvelle mon invitation à visiter le site Strip Science, qui regroupe le fleuron avant-gardiste de la B.D scientifique française. Et comme toujours, les suggestions sont plus que bienvenues. Bonne lecture :)

jeudi 4 février 2016

6 bonnes raisons d'aller voir l'ExoConférence d'Alexandre Astier

Depuis le temps qu'on me parle de l'ExoConférence d'Alexandre Astier ("ExoConf" pour les habitués), j'ai cédé à la pression populaire et je suis allé voir le spectacle vendredi dernier (merci pour les places Rodolphe, c'est con que t'aies préféré Gérardmer). Bon, ben je vous le dis tout net : c'est bien. Et ça c'est chiant. C'est chiant parce que je ne vais pas pouvoir jouer mon snob, comme  je l'avais fait pour ma critique du livre Seul sur Mars. Bon, y a quand même un ou deux trucs que j'ai trouvés pas top, notamment le fait qu'il se pointe sur scène avec une seule barquette de framboises pour 4 000 personnes, et la fille qui riait trop fort juste devant nous. Mais j'y reviendrai à la fin de ce billet. En attendant, voici six bonnes raisons d'aller voir l'ExoConf d'Alex (pour les intimes), que vous soyez physicien alcoolique, brancardier de cinéma, avaleur de sabres ou vicaire copernicien.

mardi 19 janvier 2016

Beautiful Science 6

2015 fut pourrie, et 2016 commence mal. Mais il n'y aucune raison pour que le reste de l'année ne soit pas abracadabrantesque ! Enfin sauf si elle fait "pshitt" #lol #chirac. Je l'entame avec nouvel épisode de rhino et de Beautiful Science. Le principe, qui vaut un succès grandissant à cette rubrique cotée en bourse, reste inchangé : des images scientifiques, liées par leurs formes, couleurs et motifs, de l'infiniment petit à l'infiniment grand. Et j'attaque fort, avec une photographie de l'Univers tout entier. Bonne année 2016, vive la science !


jeudi 24 décembre 2015

vendredi 11 décembre 2015

Blagues à caractère scientifique : une troisième contribution en images

Il faut bien que mes heures perdues sur internet me soient rentables d'une façon ou d'une autre. Voici donc une nouvelle compilation de blagues scientifiques, nerdy ou geeky à souhait. Elle fait suite à la chaîne de billets initiée par Rock’N Science, à laquelle je contribue en images parce que je raconte mal. Vous pouvez retrouver le premier opus ici et le second ici. Comme d'hab, presque tout est en anglais, mais la science n'a pas de langue. Or does it ? Anyway, bonne lecture :) Je re-renouvelle aussi mon invitation à visiter le site Strip Science, qui regroupe le nec plus ultra de la B.D scientifique française. Et comme toujours, les suggestions sont plus que bienvenues.

mercredi 25 novembre 2015

Les bactéries fractales

Avant de revenir vers la physique, je fais une halte en chemin, avec un petit billet situé au point triple Art-Microbiologie-Mathématiques, consacré aux colonies de bactéries qui forment des figures fractales : comment diable ces organismes parviennent-ils à produire des structures si élaborées ? Bon, et il y a quand même un peu de physique. Et un peu de politique. Mais il y aussi beaucoup de chouettes photos. Vous pouvez donc vous contenter, comme Nadine Morano en CM2, de ne regarder que les images. Bonne lecture :)

mercredi 11 novembre 2015

Art et Sciences #6 Lumières, réflexions et projections

Si l'on note n le nombre de billets publiés ici dans la rubrique "Art et Sciences", alors on peut aisément retrouver le nombre b de brouillons d'articles qu'il me reste à publier dans la même catégorie, donné par b  = 3n². C'est pourquoi ce lumineux épisode est un peu plus long que les précédents ; il a été couvé pendant plus de 6 mois. Il est consacré aux œuvres numériques projetées sur des visages, des monuments ou des bâtiments. Psychédéliques, poétiques et esthétiques, ces créations explorent tout un nouveau champ de possibilités. Bonne lecture : )

mardi 6 octobre 2015

Seul sur Mars : la critique du livre, en attendant le film !

Voilà. On va encore dire que je suis un snob, que je suis blasé et que je n'apprécie rien. Mais tant pis, j'y vais quand même de ma petite critique. Seul sur Mars n'est pas nul, loin de là. Il a cette qualité rare d'être hyperréaliste sans être trop chiant, et l'histoire est captivante. Mais à mes yeux, ce n'est pas un livre. Plutôt un bon scénario de film... Je sais, je vais devoir argumenter.

jeudi 13 août 2015

Blagues à caractère scientifique : une deuxième contribution en images

En Novembre dernier, je bricolai une petite compilation de dessins scientifiques et humoristiques, en guise de contribution à la chaîne de billets initiée par Rock’N Science. Depuis, je continue à mettre de côté les petites découvertes drôles et débiles que mes heures d'errance insensée sur le net ont favorisées. Comme la dernière fois, la plupart est en anglais, mais s'agissant de dessins parfois très cons, ils sont très faciles à comprendre. Je renouvelle aussi mon invitation à visiter le site Strip Science, qui regroupe le nec plus ultra de la B.D scientifique française. Et comme toujours, les suggestions sont plus que bienvenues. Enfin, comme le dernière fois, j'ai inclus une petite vidéo à la fin du billet. Bonnes vacances !



lundi 27 juillet 2015

Beautiful Science #5

Il me manquait une accroche pour lancer ce 5e épisode de Beautiful Science. Mais en mettant la dernière pierre à l'édifice, tout en sirotant un verre de gallium, je me suis aperçu que le blog avait franchi le million de visites. Et moi qui comptais fêter cette occasion avec un super concours, un voyage dans l'espace et le lancement de ma ligne de lingerie. Bon, j'ai loupé le coche, mais je balance quand même les images (pas celles de la lingerie, on verra ça plus tard) ! Le principe est toujours le même : 50 images scientifiques reliées par un fil rouge que j'espère esthétique. Formes, couleurs et structures se suivent, se répètent ou se mêlent sans considération d'échelle, de race ou de religion. Vive la Science !

samedi 13 juin 2015

Des photos macro de bismuth fondu

Ouaip, je prépare un petit billet sur la cristallisation du bismuth ! J'ai fondu environ 100 grammes aujourd'hui pour voir un peu ce que ça donnait, sans chercher à former des cristaux. J'ai versé le bismuth en fusion dans un ramequin ; au contact de l'air, le bismuth s'oxyde et devient iridescent. Et c'est trop beau ! Du coup, avant même de parler cristallographie et de faire des blagues pourries sur Paul B.,  je vous balance mes photos :)
Bismuth fondu puis solidifié, à l'objectif macro. Crédits : Karim Madjer

lundi 11 mai 2015

Le mystère des murs incas

Les murs incas, et c'est là un fait connu depuis la création du nouvel ordre mondial, ont été conçus par une civilisation extra-terrestre qui savait exploiter l'énergie tellurique grâce à une amulette chocolatée en forme de gnou. Comment exactement ? Et bien, c'est là que le bât blesse ; on n'en sait fichtre rien.  Les scientifiques ont élaboré quelques théories, en travaillant notamment sur des billets de cinéma Indiana Jones 4 retrouvés lors de la construction du MK2 Bibliothèque à Paris. Certaines sont vraiment saugrenues, et prétendent que les incas auraient été capables d'ériger seuls ces démoniaques assemblages. D'autres, plus raisonnables, font appel à des plantes magiques ou même à du jus d'insectes. Il semble néanmoins que chaque étape de la construction d'un mur inca soit encore aujourd'hui auréolée de mystère. Sweet Random Science fait le bilan d'une décennie d'affrontements idéologiques, qui aura servi in fine à ne prouver qu'une seule chose : la suprématie du Gecko Tonitruant et des briques Lego.

vendredi 6 mars 2015

A pale blue dot - Un point bleu pâle, de Carl Sagan, en VOST

A pale blue dot, Un point bleu pâle en français : c'est le nom d'une célèbre photographie prise il y a 25 ans par la sonde Voyager 1. On y aperçoit la Terre, minuscule poussière illuminée par le Soleil, perdue dans l’immensité du vide. A pale blue dot, c'est aussi le titre d'un livre de Carl Sagan, qui explore des thèmes chers à l'auteur : l'insignifiance de l'Homme, sa prétention à être le centre de l'Univers, les vols spatiaux habités, et l'avenir possible de l'Humanité, loin de la Terre. On y trouve un passage particulièrement touchant ; un texte court, marquant et poétique, qui met en perspective notre existence, et qui souligne l'absurdité des conflits et la vanité de l'Homme. Ce n'est pas pour autant un texte moralisateur ou pessimiste, au contraire ! Si on pouvait faire lire ça aux gamins plutôt que de leur apprendre la Marseillaise, le monde serait un tout petit peu meilleur.

Je vous invite à (re)découvrir ce merveilleux passage en vidéo. Le texte est lu par Carl Sagan lui-même, et la vidéo est extraite de la conclusion de la nouvelle et superbe version de la série Cosmos : A Spacetime Odyssey. Ma seule contribution est une adaptation de la traduction proposée sur wikipédia et un sous-titrage laborieux. Vous trouverez ci-dessous la vidéo originale sous titrée en anglais et la vidéo sous-titrée en français.



Si la vidéo ne fonctionne pas correctement, cliquez ici pour une vidéo alternative, également sous-titrée en français.

mercredi 11 février 2015

10 petites histoires de mimétisme et de camouflage

Des papillons déguisés en feuilles ? Des phasmes en branches ? Bof, c'est d'un banal. Noooon, j'ai bien mieux aujourd'hui : des oisillons déguisés en chenilles toxiques, des chenilles grimées en serpents, des lianes qui changent de forme à volonté et même des larves camouflées en crottes ! En tout, 10 petites histoires de mimétisme ou de camouflage extraordinaires !

mercredi 4 février 2015

Art et Sciences # 5 La musique de π, celle des arbres, et le clip de physique ultime

5 ème petit épisode d'Art et Sciences sur ce blog (alors que je devrais en être au douzième) ! Au menu du jour : la musique du nombre π, des disques en bois sur une drôle de platine et un clip électro ultimement cool, où la physique est à l'honneur. Bonne lecture :) 

mercredi 28 janvier 2015

Discussion sur l'écoulement du temps #2 Ma théorie d'ado sur la décohérence et l'émergence du temps

Dans l'épisode précédent, j'abordais quelques notions "classiques" et inévitables quand on commence à s'intéresser au temps : l'entropie et la causalité, entre autres. Dans ce second épisode, mon intention était de poursuivre sur ma lancée, en m'intéressant à l'écoulement du temps au niveau d'une particule. Je n'ai eu ni le temps ni le courage de me plonger dans les équations, alors je vous propose une lecture plus abordable : ma tentative de théorie sur l'émergence du temps, élaborée au lycée. Toute naïve qu'elle soit, elle a le double mérite, sur un plan personnel du moins, de poser clairement la nature des interrogations qui me turlupinaient à dix-sept ans et de me permettre de poursuivre ma réflexion dix-sept ans plus tard. Au programme : flèche du temps, "spin temporel" et décohérence. Quant au lecteur, il la lira, si ce n'est avec intérêt, avec le regard affectueux et nostalgique qu'on adresse aux enfants imaginatifs :)

jeudi 15 janvier 2015

Mesurer la taille d'une molécule de savon (Expériences bibliques sur la tension de surface #2)

Et voilà, encore une fois, Noël est passé comme un photon solaire : bien trop vite et en ignorant la moitié de la planète. Mais que cela ne m'empêche pas de vous adresser mes meilleurs vœux ! Comme annoncé dans l'ancien testament, voici venir l'épisode 2 des expériences bibliques sur la tension de surface, consacré aux tensio-actifs. Au menu : expériences faciles et mesure de la taille d'une molécule de savon, livrées avec leurs bonus bibliques. Si vous avez des lacunes en hébreu, en écritures saintes et que le terme tension de surface ne vous dit rien, je vous laisse réviser les grands principes dans l'épisode précédent.

Previously, in desperate liquids :

jeudi 8 janvier 2015

mercredi 10 décembre 2014

Expériences bibliques sur la tension de surface. Episode 1

C'est bientôt l'hiver, le jour dure trois heures et les sanglots longs des violons de l'automne blessent votre cœur d'une langueur monotone. En sortant de la douche, vos cheveux restent collés et vous donnent l'air d'un cadavre de loutre. Un peu plus tard, vous nettoyez rapidement le café renversé avec une feuille de sopalin. A la radio, l’élection de Sarkozy à la tête de l'UMP est confirmée. La journée commence mal.. Mais ne vous suicidez pas tout de suite, car dans chacune de ces situations, vous avez observé un phénomène physique vital : la tension de surface. Vie de grâce ! Je vous propose aujourd'hui de comprendre comment fonctionne la tension de surface, avec un petit article plein d'expériences. En bonus : un instant biblique par paragraphe, pour allier spiritualité et travaux pratiques.

mardi 2 décembre 2014

Beautiful Science #4

Presque aussi attendu que la reprise de Game of Thrones, voici enfin l'épisode 4 de Beautiful Science ! Et comme dans la série, vous y trouverez forcément votre compte : c'est un concentré de tout ce qui peut plaire, combats de nains et scènes de sexe mis à part. Comme dans le tout premier épisode, j'ai laborieusement tenté de créer une petite promenade visuelle, de façon à regrouper les motifs et les couleurs similaires. On passe donc du microscopique au cosmique sans aucun souci de cohérence, comme dans Interstellar. C'est totalement gratuit, je ne l'ai pas vu. Bonne balade !

lundi 3 novembre 2014

Blagues à caractère scientifique : une contribution en images

Avec plus d'un an de retard, je livre ma contribution à la chaîne de billets initiée par Rock’N Science et portant sur les blagues scientifiques. Tout comme SSAFT je préfère les dessins, et de toute façon, je raconte mal. Plus drôle avec un chapeau. Alors je balance les quelques images et strips que j'ai glanés sur le net..  Malheureusement, ils sont en anglais, mais la plupart est très accessible et il y en a pour tous les goûts. J'en profite aussi pour vous renvoyer vers l'incontournable page de Strip Science, où vous trouverez le fleuron de l'illustration scientifique dans la langue de Molière.

dimanche 19 octobre 2014

Quelques petites choses au sujet du colibri : records, anatomie et évolution

Crédits : Priscilla Burcher
C'était l'été, et nous dévalions tant bien que mal les marches étonnamment mal taillées des ruines de Písac, dans la glorieuse vallée de Cuzco. Le soleil de fin d'après midi dorait les herbes des minces terrasses, vestiges de l'activité agricole du peuple Quechua. 

C'était un de ces instants prisés entre tous, quand tout est silencieux et immobile, chaud et lumineux, que l'on savoure avec la conscience aiguë de son absolue et éphémère perfection. Nous décidâmes de faire une halte bien méritée. C'est alors qu'à quelque pas de nous, une créature insensée fit son apparition ; un colibri qui, en un éclair bleu-vert, butina le nectar de trois fleurs de cactus. Quelques secondes plus tard, l’aberration colorée avait disparu et le soleil se couchait sur la vallée. Tout ça pour dire que j'ai vu un colibri et que ça déchire.

mercredi 1 octobre 2014

Le Salar d'Uyuni - le désert de sel de Bolivie : géologie et hexagones

Comme Taupo en Australie ou plus récemment Dr Goulu avec le mal de l'altitude, je me lance dans les comptes-rendus (scientifiques) de voyage. Cet été, j'ai en effet eu la chance de partir quelques semaines en Bolivie et au Pérou, où j'ai fait le plein d'idées, de questions et de troubles intestinaux (je parlerai de ces derniers en temps voulu). Voici donc un petit billet consacré à l'une des premières étapes de notre voyage : le Salar d'Uyuni. Cet immense désert de sel, perché à 3658 mètres d'altitude sur les hauts-plateaux de Bolivie, est non seulement un des plus beaux endroits sur Terre, mais aussi un très bon sujet d'article : on va pouvoir parler géologie pour expliquer sa formation, et physique pour comprendre pourquoi ce désert est pavé d’hexagones. Que du bon !
Lorsqu'il pleut, le Salar d'Uyuni devient un miroir géant !

mercredi 13 août 2014

La météo du système solaire. Épisode 2 : Jupiter et Saturne

Résumé de l'épisode précédent, consacré à Mercure, Vénus et Mars : la météo ailleurs est vraiment pourrie, on est bien sur Terre, sauf à Paris. Je poursuis aujourd'hui avec la météo de deux "géantes gazeuses", ces planètes énormes qui gravitent loin du Soleil. Et autant vous le dire tout de suite : c'est pas vraiment mieux. Si vous passez vos vacances dans le coin, c'est l'occasion de tester votre kite-surf en titane et votre paddle pour hydrogène métallique !

mardi 22 juillet 2014

10 petites histoires extraordinaires chez nos amies les fourmis

Incroyable ! Je n'ai quasiment jamais parlé de fourmis sur ce blog ! Réparons cette atroce injustice sur le champ. Dans ce billet, je vous propose de découvrir dix petites histoires incroyables au sujet de ces fascinants insectes. Je vous épargne les classiques "une fourmi peut porter 50 fois son poids" et "la masse de fourmis sur Terre équivaut à celle des humains" :) A la place, et entre autres histoires insolites : symbiose, esclavage, philosophie, et vampirisme ! Bonne lecture :)

dimanche 29 juin 2014

Une expérience cool et esthétique avec de l'alcool et du lait

C'est dimanche, il pleut, et vous avez épuisé vos derniers recours en termes de distractions légales ? J'ai la solution : une expérience facile, complètement inutile mais tellement cool que vous en oublierez presque votre alcoolisme dominical : verser de la crème de cassis dans du lait ! Ça marche avec d'autres boissons alcoolisées ; plus ils sont colorés, mieux c'est ! Et comme je suis d'humeur généreuse, j'ai bricolé une petite vidéo en 2-4-6 comme dirait mon père.

lundi 23 juin 2014

Beautiful science # 3 : 50 images scientifiques extraordinaires

Mon rythme de publication tendant lentement vers zéro, je me devais de réagir ! Je reprends donc du service avec un troisième épisode de Beautiful Science. Des neurones de mouche aux nébuleuses, en passant par les rivières glacées d'Islande, je vous invite à parcourir les échelles de l'Univers en 50 somptueuses images de science.

jeudi 29 mai 2014

Art et Sciences # 4 L'art cinétique d'Anthony Howe, U-Ram Choe et Laurent Debraux

Dans le premier épisode de cette petite série, j'avais parlé des singulières créations de Theo Jansen, qui arpentent les plages de Hollande les jours où le vent souffle. Aujourd'hui, je vous invite à découvrir d'autres œuvres d'art cinétiques, propulsées par l'imagination de leurs créateurs : les captivantes sculptures d'Anthony Howe, les délicates créations d'U-Ram Choe et les intrigants montages de Laurent Debraux.

Les sculptures cinétiques d'Anthony Howe

mardi 13 mai 2014

Art et sciences # 3 : rayons X, les couleurs de Fabian Oefner & la démo de physique de Jack White

Afin de désengorger ma liste de brouillons d'articles, j'ai décidé de publier plus fréquemment dans la rubrique "Art et Science". Dorénavant, tous mois, j'essaierai de publier ma petite sélection de découvertes. Pour ce troisième épisode, je vous propose les photographies en rayons X de Hugh Turvey, les perles de Fabian Oefner et un clip de Jack White des White Stripes en mode physique amusante.

mercredi 7 mai 2014

La trilogie météorologique. Épisode 3 : phénomènes extrêmes et insolites

En attendant une loi sur le cumul des précipitations et la mise en commun du patrimoine solaire, je livre enfin le troisième et dernier épisode de la trilogie météorologique. Au menu : haboobs, tsunamis de glace, tornades de feu et pluie d'animaux !

dimanche 20 avril 2014

Une sélection d'illustrations scientifiques, de l'antiquité à nos jours

J'imagine mesquinement qu'aujourd'hui, la plupart des scientifiques n'ont ni le temps ni le talent pour produire leurs propres illustrations, et que le métier d'illustrateur scientifique est bien souvent découplé de celui du chercheur. Mais cela n'a pas toujours été le cas ; bien avant l'avènement de la photographie, des techniques d'imagerie modernes et du dessin numérique, les scientifiques étaient à la fois des observateurs minutieux et des artistes à la technique irréprochable. Je vous propose une petite sélection d'illustrations scientifiques, présentée sous forme chronologique. Elle n'a rien d'exhaustif, au contraire, j'espère d'ailleurs pouvoir la compléter avec les suggestions de lecteurs et, cela transparaîtra sans doute, je n'avais pas de critères de sélection particuliers :)

mardi 1 avril 2014

10 faux poissons d'Avril scientifiques en images et en vidéos.

Bon allez, pour sacrifier à la tradition et renouer avec l'objectif affiché dans le nom de ce blog, je vous propose une courte sélection de 10 faits scientifiques sweet et random, qui auraient pu faire de bons poissons d'Avril ! Je laisse la part belle à la nature, fournisseur officiel de trucs incroyables, comme cette pieuvre importunée qui se métamorphose en rocaille. Et je commence avec un mec épatant :

1 - L'écrivain Daniel Tammet est un prodige des langues et du calcul. Il a appris l'islandais, une langue réputée comme particulièrement ardue, en une semaine et sa synesthésie lui fait voir les solutions mathématiques sous forme de paysages.

mardi 25 mars 2014

Qu'est ce qu'une molécule ?

Je réponds aujourd'hui à l'excellente question d'Amina qui va me permettre d'expliquer un tas de choses et d'assumer au grand jour ma passion pour les GIFs animés !

Les molécules sont des assemblages d'atomes, attachés les uns aux autres par des forces de liaison. Les molécules les plus simples sont composées de deux atomes, comme le dioxygène que tu respires. D'autres molécules plus complexes sont composées de centaines ou de milliers d'atomes. Quant aux molécules d'ADN contenues dans chacune des cellules de ton corps, elles comportent des milliards d'atomes ! Mais ce n'est pas aussi compliqué qu'il n'y parait : assembler des atomes ressemble un peu à un jeu de montage microscopique, avec certaines règles à respecter. Voyons comment tout cela marche, en commençant par considérer les "briques" élémentaires de ce jeu : les atomes.

mardi 25 février 2014

Barbecue Science : bière, loi des gaz parfaits et cavitation

Avec un peu d'avance (trois semaines si j'en juge par les températures printanières), j'inaugure la saison des barbecues avec deux expériences viriles et spectaculaires à réaliser avec un minimum de matériel : écrabouiller une canette avec de l'eau froide et éclater une bouteille de bière avec la paume de votre main, afin d'illustrer la loi des gaz parfaits et le phénomène de cavitation. Enfin, j'écris "de la bière" mais libre à vous de faire ça avec des boissons compatibles avec une bonne hygiène de vie. Vous n'êtes même pas obligés de faire ces expériences pendant un barbecue !

Écrabouiller une canette avec de l'eau froide pour éprouver la loi des gaz parfaits

samedi 15 février 2014

Beautiful Science #2 : 50 images scientifiques extraordinaires, le voyage continue !

http://sweetrandomscience.blogspot.fr/2013/09/art-et-science-3-un-voyage-initiatique.html
La dernière sélection semble avoir plu, alors j'ai pris le temps de rassembler ici 50 nouvelles images extraordinaires, toujours en rapport avec la science. J'ai essayé de brouiller les pistes en faisant des transitions aléatoires, voire hasardeuses, et en variant les échelles. Microphotographies, photos par satellite, images de simulation ou encore créations artistiques, je vous laisse en bonne compagnie ! À gauche, une colonie de bactéries rendues fluorescentes et photographiées par la super star de la micropipette Fernan Federici. À droite, une mosaïque des images du premier épisode.

mardi 4 février 2014

L'affaire des répliques d'araignées

Plutôt que de faire une énième mise à jour, j'ai récrit un petit article au sujet de ces fascinantes araignées qui en fabriquent des fausses ; des répliques géantes qui trônent fièrement au centre de leurs toiles. Depuis 2009, au moins deux espèces ont été découvertes, à des milliers de kilomètres de distance, ce qui exclut a priori une origine commune récente. Les scientifiques ne savent pas encore exactement à quoi ces mannequins arachnéens peuvent servir, mais comptent bien le découvrir bientôt, à la faveur d'une expédition péruvienne en zone inondable !

samedi 1 février 2014

Nouvel article sur Kidi' Science : Plongée en mer avec le sous-marin

Un petit billet pour promouvoir le nouvel article sur Kidi'Science : Plongée en mer avec le sous-marin. Pascale Baugé nous parle de sous-marin et de la force d'Archimède. De mon côté, j'ai fourni les illustrations ! Bonne lecture :)

http://kidiscience.cafe-sciences.org/articles/plongee-en-mer-avec-le-sous-marin/

vendredi 24 janvier 2014

Qu'est ce qu'un algorithme ? Explication avec la recette des crêpes

Aujourd’hui, je réponds à la question de la petite Solène, qui se demande ce que peut bien être un algorithme. Ce mot ne cache rien de bien méchant : un algorithme est simplement une suite d'instructions permettant de faire quelque-chose. Une recette de cuisine, par exemple, est un algorithme : une suite d'opérations simples permettant de passer des ingrédients à un plat préparé.
Des ingrédients aux crêpes, images honteusement chipées sur le blog de hoptoys

jeudi 9 janvier 2014

Le métro de Tokyo et les routes des États-Unis modélisés par un micro-organisme

Si, comme moi, vous avez l'insigne honneur d'habiter en banlieue parisienne, vous avez sans doute un jour été confronté à l’aberration du réseau des transports publiques. Entre Paris et la banlieue, le réseau est plutôt performant, mais lorsque l'on voyage de banlieue à banlieue, on se retrouve souvent à faire des trajets complètements loufoques. A la moindre panne, c'est à dire tous les trois jours, c'est une pagaille apocalyptique. Certes, nous ne pouvions pas, à l'époque où les premiers tronçons ont été construits, prévoir l'évolution des besoins ni réaliser de jolies simulations sur ordinateur. Mais peut-être aurions nous pu demander de l'aide à la créature la plus improbable qui soit : une moisissure gluante et visqueuse, Physarum polycephalum

lundi 30 décembre 2013

Le cube magique et le T. rex qui vous suit du regard - une illusion d'optique en 3D !

En cette période de fêtes, je vous propose un peu d'amusement : réaliser une illusion d'optique en 3D en trois coups de ciseaux. Pour vous donner tout de suite une idée de ce qui vous attend, voici un petit gif et une vidéo:


Épatant non ? Cela fait une semaine que je bassine mon entourage avec. Pour en voir d'autres, lisez cet article sur le blog Strange Stuff and Funky Things. Le principe est assez connu (nous verrons comment cela marche un peu plus loin), il m'a d'ailleurs été rappelé pendant le réveillon de noël avec la bague d'un bouchon de champagne. Pour essayer, tenez la bague à l'envers, comme sur la photographie ci-dessous, et fermez un œil. Essayez d'imaginer le cercle du fond (en vert sur la photo de droite) en premier plan, et vous devriez être en mesure de réaliser ce petit tour.


Déplacez lentement la tête pour voir le bouchon pivoter dans votre main ! Voici ce que vous devriez voir :



La vidéo n'est pas top, passons à la suite ! Voici un patron de cube avec la jolie station spatiale internationale :
Découpez le, pliez suivant les lignes et collez la languette sous le carré nuageux, de façon à obtenir un demi cube où le carré nuageux est au fond. En gros, selon votre aptitude à manier une paire de ciseaux et un bâton de colle, vous devriez avoir quelque chose comme ça :

Maintenant, tenez le cube dans votre main de sorte que les trois faces soient visibles en gardant toujours la face nuageuse au fond. Fermez un œil pour induire votre cerveau en erreur. Ainsi handicapé, le voici devenu incapable de voir le monde en 3 dimensions, et nous allons pouvoir tricher sur la profondeur. Concentrez vous un peu et imaginez le carré nuageux en premier plan. Ça peut prendre un peu de temps la première fois. Voici ce que vous devez vous efforcer de voir : le même cube avec une perspective inversée. Le carré nuageux doit vous apparaître en premier plan.
Une fois parvenu à visualiser le cube de cette façon, déplacez lentement votre tête sans bouger la main : le cube semble bouger tout seul. En bougeant la main, c'est le cube qui semble flotter ! Stupéfiant, rocambolesque ! Je m'enflamme un peu.

Bon alors, comment ça marche ? Tout est une question d’interprétation. Votre cerveau a ses habitudes. Spontanément, lorsqu'il est confronté à l'image d'un cube, il a tendance à l'imaginer comme on le voit dans l'illustration ci-dessous à gauche (le contour bleu étant plus proche de vous). Pour le visualiser vu du dessous, comme dans l'illustration de droite, il faut sérieusement se concentrer ! C'est la célèbre illusion du cube de Necker, du nom du cristallographe suisse qui publia le premier à ce sujet en 1832. C'est un dessin ambigu où deux interprétations sont possibles. La préférence du cerveau humain pour la version de gauche est en partie à l'origine de l'illusion que vous avez réalisée.

Pourquoi le cube semble-t-il bouger tout seul ? Fermer un œil prive votre cerveau du seul moyen qu'il a de voir en 3 dimensions ; c'est en effet le décalage entre les images vues par l’œil gauche et l’œil droit qui lui permet de recréer une image tridimensionnelle du monde. Comme on l'a vu, votre cerveau a décidé d’interpréter le cube comme si la face nuageuse était en premier plan, c'est à dire plus proche qu'elle n'est vraiment. Mais le cerveau sait aussi que plus un objet est proche, plus son déplacement doit induire un décalage important par rapport à l'arrière plan (un mur par exemple). Pour mieux comprendre, tenez vous devant un mur et portez votre index à quelques centimètres de votre œil, puis décalez le de quelques centimètres à droite. Appréciez alors la distance que la projection de votre doigt a parcouru sur le mur. Refaites l'expérience en tenant votre doigt plus loin, en le décalant de la même distance à droite. Dans le premier cas (en vert dans le schéma ci-dessous), le décalage sur le mur est très important. Dans le second cas (en orange sur le schéma ci-dessous), le décalage sur le mur est beaucoup moins marqué. Oui, c'est le théorème de Thalès, et notre cerveau s'en sert à chaque instant pour apprécier les distances :)

Revenons à l'illusion du cube : le cerveau visualise donc la face nuageuse plus proche qu'elle n'est, et son déplacement apparent par rapport à l'arrière plan est moins grand que prévu. Votre cerveau n'aime pas trop ça, il va essayer de donner un sens à une situation anormale, quitte à tricher un peu. Pour rester cohérent, le cerveau décide tout simplement que c'est le cube lui même qui change d'orientation ! Voici comment votre cerveau analyse et transforme la réalité :
Explication de l'illusion du cube en 3D et de l'illusion du dragon qui vous suit du regard
Les traits rouges, violets ,verts et bleus montrent les trajets des rayons lumineux issus du cube et interceptés par votre œil. Dans la situation 1, votre cerveau s'imagine qu'il voit l'avant du cube (les traits rouges) alors qu'il regarde le fond (les traits violets). La situation 2 est la même, après un déplacement de votre œil vers la droite. Pour concilier son interprétation avec les lois de la perspective, votre cerveau choisit de considérer que le cube a pivoté sur lui-même :
Explication de l'illusion du cube en 3D et de l'illusion du dragon qui vous suit du regard
Avec cette interprétation, tout rentre dans l'ordre : le fond du cube peut devenir la face avant et les déplacements apparents par rapport à l'arrière plan sont cohérents. Un déplacement de la tête vers la droite entraine donc une rotation du cube. Bien sûr, cela marche dans les trois dimensions : quelque soit la direction dans laquelle votre œil se déplace, le cube pivote de façon à respecter les conditions décrites précédemment et toujours présenter la face que l'on imagine plus proche que dans la réalité. Dans l'illusion du dragon qui vous suit du regard (voir ci-dessous), c'est le même principe : les yeux du dragons sont localisés sur la partie correspondant au fond du cube, alors que nous les imaginons en premier plan.  Quand on y pense, c'est un peu effrayant : le cerveau est tellement sûr de son coup qu'il n'hésite pas à tricher avec la réalité pour ne pas être pris en défaut..

Vous pouvez bien sûr réaliser votre propre cube, voici le patron. J’essaierai de rajouter un jour d'autres modèles !
 

Le tyrannosaure qui vous suit du regard

En exploitant exactement le même effet, vous pouvez réaliser l'illusion ci-dessous :


Cette vidéo est issue de la chaine youtube de Brusspup, qui regroupe des dizaines de vidéos époustouflantes sur le thème des illusions d'optique. Cliquez sur les liens ci-après pour télécharger les patrons des modèles rouge, bleu et vert.


Les patrons des T. rex magiques ! Crédits : Brusspup
Si vous habitez près de Paris, la Cité des Sciences propose une exposition permanente dédiée aux illusions d'optique. On peut y voir, entre autres, un masque de figure humaine dont le relief est inversé. L'effet est saisissant : on a vraiment l'impression que le masque nous regarde avec insistance. 
L'illusion des masques à la Cité des Sciences et de l'Industrie. Crédits : K.Madjer
That's all folks. Vous trouverez également sur cette page un patron pour réaliser une carte d'anniv originale et un petit support pour ne pas avoir à la tenir. Joyeux noël en retard :)